La dame noire

20 mai 2008

La dame noire

La grande dame noire, le repos éternel
L’ennemie, l’amie, la douce ou la cruelle
Tu nous bouleverses, tu nous guètes
Les uns te pleurent, d’autre te fêtent

Un jour tu m’emporteras
Sois-moi douce
Je m’allongerai dans tes bras
Sois-moi douce

Ces corps de glace aux sourires bienheureux
Pourraient-ils être nos seuls restes
Enfouis sous la terre ou léchés par le fe
Est-ce là l’œuvre céleste ?

Un jour tu m’emporteras
Sois-moi douce
Je m’allongerai dans tes bras
Sois-moi douce

Au dire de ceux qui de si près ont approché
Ta blancheur diaphane
Le ceux de tes bras vibrait d’éternité
Comme un ventre de femme

Paroles et musique : Audrey Englebert
Arrangements : Renaud Lhoest

Categories: Paroles.